Ismael Boudjekada, un candidat d’extrême droite de plus.

Le sujet du jour est donc le nouveau candidat d’extrême droite en Franche-Comté, et même si il est encore bien jeunes ses idées et recettes le sont nettement moins.

Je veux bien confesser que je ne connaissais pas ce type il y a un mois encore, et puis il est apparu dans ma TL, d’abord curieux j’observe de loin le personnage, jusqu’à la phrase qui fait se dresser mes oreilles d’antifa: « je ne suis ni de droite ni de gauche ». Forcement, ça rappel des trucs:

Image 46

Oui hein, le « ni de droite ni de gauche » c’est bien un concept de mouvement d’inspiration fasciste, alors je passe de la curiosité à l’inquiétude, et décide d’aller poser deux ou trois questions à Ismaël, pour savoir si cette petite phrase dans la bouche de notre jeune politicien est le fruit de l’ignorance, ou d’idées rances. Je n’avais ce soir là pas énormément de temps à consacrer au sujet, j’ai alors décidé de lui poser deux trois questions sur des personnalités d’extrême droite pour en savoir plus sur le contenu de la cervelle du président du mouv-en.

ismael et soral

ismael dieudonne La proximité entre soral et le fn le gène, moins celle entre dieudonné et le front.

Pourtant dieudonné est compagnon de route du FN depuis déjà quelques années, pas mal de photos et articles en gardent trace:

Image 170

Dieudonné pose avec le DPS (département protection et sécurité, service d’ordre du fn)

 

Les réponses du jeune politicien sont limpides, il trouve courage et culture chez ces escrocs,
embrassant ainsi les positions naturelles des adeptes habituels du « ni droite ni gauche ». Il n’est donc en fait pas étonnant de constater qu’Ismaël plaît beaucoup à cette extrême droite, on retrouve donc logiquement les vidéos du faf en herbe chez le cercle des volontaires.

Image 47

Tout à fait logiquement donc, youtube nous propose des vidéos en rapport avec les idées des clients du jeune politicien.

Image 42

Le politicien a une drôle de conception du militantisme, aussi, quand il va en manif, c’est dans le carré VIP:

Image 169

C’est donc très logiquement encore qu’Ismael Boudjekada invite chez lui à bouffer cheminade pour regarder ensemble le débat de la présidentielle:

Image 172Image 171Ismael boudjekada, en plein combat contre l’extrême droite conspirationniste. Ah non il la nourrit…

 

 

Vous voyez diffamation ?

À suivre..

 Parasite

 

11 réflexions au sujet de « Ismael Boudjekada, un candidat d’extrême droite de plus. »

    1. parasite Auteur de l’article

      Non, il veut récupérer les parts de marchés de l’extrême droite traditionnelle, mais les idées qu’il porte sont pour certaines très proches de thèses de cette même extrême droite, notamment sur le mariage homo. Ce n’est vraiment pas un hasard si il est diffusé par le cercle des volontaires.

      Répondre
  1. elgringo

    Vous êtes légèrement pitoyable.Enfin légèrement. Je trouve d’ailleurs que votre pseudo est très représentatif de ce que vous apportez à la société.

    Répondre
    1. parasite Auteur de l’article

      Oui et ? Je porte fièrement ce pseudo, et j’emmerde la société à qui il vous plaît tant d’apporter.

      Répondre
  2. parasite Auteur de l’article

    [Message de service] Je ne publie pas les commentaires qui tentent de m’expliquer que dieudonné n’est pas antisémite.

    Répondre
  3. gego51

    vraiment pitoyable, vous essayez de casser ce jeune politicien parce qu’il est « ni de gauche, ni de droite » ou juste parce qu’il a un nom qui inspire à l’islamisation?
    les vrais parasites de ce pays ce sont les « pseudo antifa » un nouveau visage de fascisme qui n’a plus rien à voir avec les skins-hunters (anti-fascistes d’hier)

    Répondre
    1. parasite Auteur de l’article

      Rien à voir avec son nom, ici, on tape sur tout le monde sans distinction de gauche où de droite. La question n’est pas pour nous là.
      Ismael Boudjekada a invité à bouffer chez lui Cheminade (extrême droite conspi antisémite). Ismael à trouvé du courage chez le lâche dieudonné, vous savez celui qui explique à ses admirateurs que serge ayoub où el assad sont des résistants…

      Il s’est classé tout seul comme un grand à l’extrême droite.

      Répondre
  4. dukon

    Monsieur,

    si la France avait plus de jeunes issus de l’immigration avec des valeurs humanistes telles que les siennes, la France ne s’en porterait pas plus mal. Il faut des vrais dissidents en France, qui dénoncent le pouvoir constamment, dans n’importe quelle action (économie, sécurité, politique étrangère, réforme sociétales). Je ne pense pas qu’on puisse le taxer de vouloir récupérer des voix à l’extrême droite; je le vois plutôt comme un national socialiste, antisioniste, même si le terme est dévalué depuis l’Allemagne nazie de Hitler, mais défendre le revenu de base comme véritable réforme économique de fond me laisse penser qu’il a des valeurs plutôt ancrées à gauche concernant l’économie, et ses valeurs penchent plutôt à droite. Étonnant ce jeune

    Répondre
    1. Sutter Cane

      C’est très exactement un rouge brun. Vous venez d’en donner la définition exacte. Donc d’extrême droite…

      Répondre
  5. Pooky

    Dukon. C’est ce qu’on appelle le FN récupérer les idées économique du PCF et avoir des valeurs conservatrices ou réactionnaire.

    Répondre
  6. Pablo

    Arrêtez donc de qualifier toute personne de fasciste dès que vous n’êtes pas en accord avec ses idées, vous, les soit-disant « anti-fascistes ».
    N’être ni de gauche, ni de droite, c’est être fasciste ? On ne pourrait pas produire de raisonnement plus simpliste et manichéen… De plus, on peut assister aux spectacles de Dieudonné ou regarder les vidéos d’Alain Soral sans pour autant adhérer aveuglément à tous les propos, lorsqu’on est pourvu d’un certain esprit critique tout du moins, ce qui n’est peut-être pas votre cas…
    Sincèrement, votre fascisme de gauche ne présente pour moi aucune crédibilité et aucun intérêt !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>