Archives mensuelles : avril 2015

Démosophie et mouvement du 14 juillet 2015 : le business d’une secte

démosophieentêteDepuis quelque temps, le mouvement du 14 juillet 2015 commence tout doucement à faire parler de lui sur internet, et notamment sur facebook où groupes et pages fleurissent. Relayé par une bonne partie de la complosphère, il se nappe d’oripeaux insurrectionnels, séditieux voire révolutionnaires.

Lancé le 12 mars 2014, cet appel est l’oeuvre d’Eric Fiorile, le gourou de la démosophie, une espèce de groupuscule conspirationniste qui, à bien des égards, fait penser à une secte.

A travers quelques questions, nous allons tenter de décrypter un peu ce qui se cache derrière la démosophie et ce mouvement du 14 juillet 2015, en nous penchant d’abord sur le cas Eric Fiorile.

Qui est Eric Fiorile ?

Ancien « directeur de clinique », Eric Fiorile dit provenir d’un milieu commercial, financier et de gestion d’entreprise. Il se serait ensuite reconverti dans les « thérapies naturelles », et avance avoir travaillé de nombreuses années en médecine holistique. Il vivrait désormais sur l’île de Tenerife aux Canaries.

Son premier livre « La démosophie » remonte à 1989. Depuis, une mention a été ajoutée opportunément sur la couverture : « Les libres-penseurs contre le Nouvel Ordre Mondial », le conspirationnisme anti-NWO ayant le vent poupe. Le livre a été « réactualisé » fin 2014. Il reste à ce jour son unique livre, si l’on excepte sa ressucée qu’est « Rendez-vous – Appel à tous les Français », sorte de manifeste du mouvement, vendu sur la boutique du site internet et bien évidemment non consultable librement sur internet.

Eric Fiorile aurait confié à une ancienne adepte de son mouvement avoir fait de la prison en France. Selon ses dires, ce serait en raison de son livre « La démosophie ». Hormis les négationnistes et révisionnistes, personne n’est incarcéré pour un livre en France. En réalité, selon d’autres adeptes, il semblerait plutôt qu’il ait été condamné pour arnaque ou escroquerie en bande organisée, ce qui l’aurait conduit à la case prison.

Eric Fiorile ne travaille pas à Tenerife, et sa seule source de revenu semble être son mouvement. Nous verrons que cela a tout d’un business juteux fonctionnant sur la base de méthodes bien rodées. Le gourou de la démosophie courrait derrière le niveau de vie qui était le sien lorsqu’il était chef de clinique. Là encore, c’est ce qu’il aurait confessé à la première adepte dont nous parlions, une certaine Marie, ancienne numéro un du mouvement sur la région parisienne. A noter que lorsqu’il se rend à Paris, Eric Fiorile préfère atterrir à Bruxelles. Il doit chercher à éviter les contrôles, mais pour quelles raisons ? Comme il a déjà purgé sa peine de prison, cela est peut-être dû à des questions fiscales, étant donné que l’argent qu’il empoche grâce à la démosophie n’est jamais déclaré (au mieux, depuis sa création récente en juillet 2014, une infime partie de cet argent – les règlements par chèque – doit aller dans les caisses de l’association). Lors de ses venues en France, Eric Fiorile se fait généralement héberger par des adeptes, probablement pour rentabiliser au maximum ces voyages en limitant les frais et ainsi optimiser ses gains.

Nous rapporterons tout de même des propos tenus le 16 juillet 2014 par Raphaël Berland, co-fondateur du site conspirationniste, nationaliste et chauvin « le cercle des volontaires », sans trop savoir quelle valeur leur donner, vu le caractère manipulateur du personnage Eric Fiorile : « J’ai pu le rencontrer à Paris il y a un an environ (il vit aux Canaries). C’est quelqu’un de sincère ; par ailleurs, il est atteint d’un cancer du poumon, donc on ne peut pas vraiment l’accuser de vouloir récupérer le pouvoir après le 14 juillet 2015. » Nous constaterons simplement qu’Eric Fiorile semble plutôt bien supporter une si grave maladie, bien souvent foudroyante, généralement accompagnée de lourds traitements, et que cela ne le détourne pas de ses affaires.

A l’image d’un Alain Soral, Eric Fiorile a fait de la vidéo son principal support de communication sur internet. Il est évidemment bien plus aisé de se filmer et de se laisser partir dans des discours fleuves complètement décomposés plutôt que rédiger et structurer des textes.

Qu’est-ce que la démosophie ?

Démosophie est un néologisme composé des mots de grec ancien « démos », le peuple, et « sophia », la sagesse. C’est un mouvement groupusculaire qu’Eric Fiorile a construit sur la base de son livre – un best-seller selon ses dires – « La démosophie ». Si les adeptes de ce mouvement sectaire ont des visées politiques, il semblerait surtout que celui-ci soit une source de revenus pour le leader-gourou Eric Fiorile. A tel point que l’on se demande si ce n’est pas la seule raison d’être de ce mouvement. Et pour que cette source soit féconde, il faut élargir l’audience en ratissant large. Pour ce faire, Eric Fiorile n’hésite pas à amalgamer toutes sortes de théories du complot en vogue dans un salmigondis indigeste : Nouvel Ordre Mondial, groupe Bilderberg, illuminati, francs-maçons, Chemtrails, projet Haarp etc. A ce conspirationnisme, se greffent logiquement les idées les plus réactionnaires : nationaliste, chauvinisme, défense du négationnisme et du révisionnisme, obsession sur la théorie du genre etc.

Pour se donner de l’épaisseur, et donc crédibiliser la démosophie, Eric Fiorile prétend avoir prédit la crise des subprimes dès 2006. Il oublie simplement de dire que depuis la fin de sa phase puremement productive et particulièrement depuis les chocs pétroliers, le capitalisme occidental est perpétuellement en crise. Depuis lors, les classes populaires sont les premières victimes de ce capitalisme pourrissant, là où la petite bourgeoisie a été touchée bien après, d’où probablement ce réveil tardif du gourou de la démosophie.

Capture d'un commentaire d'Etienne Chouard sur son forum, à l'époque où Eric Fiorile lui disputait la paternité du concept du tirage au sort

Capture d’un commentaire daté de 2011 d’Etienne Chouard sur son forum, à l’époque où Eric Fiorile lui disputait encore la paternité du concept du tirage au sort

Il est amusant de constater qu’Eric Fiorile conteste à Etienne Chouard la paternité du concept de « démocratie par tirage au sort ». En réalité, ces deux-là représentent à peu près les mêmes intérêts, ceux d’une petite bourgeoisie en peur de déclassement.

Avec une certaine habileté, Eric Fiorile noue des liens avec une bonne partie de la complosphère, histoire de faire rayonner la démosophie, et surtout, plus probablement, d’élargir ses parts de marché. Un oeil sur la blogroll du site de la démosophie suffit à situer l’opportunisme : on retrouve aussi bien des têtes de pont de la complosphère que des sites obscurs assez farfelus traitant d’ufologie par exemple. Nous voyons là une stratégie de sa part.

La blogroll du site de la démosophie : un pot-pourri de la complosphère

La blogroll du site de la démosophie : un pot-pourri de la complosphère

Si Eric Fiorile avance qu’il finance son mouvement grâce à la vente de son livre et que ses « adhérents n’ont pas à mettre la main à la poche » [sic] (n.d.l.r. : il parle d’adhérent et non de militant ou de sympathisant), ses anciens adeptes disent qu’il empoche directement tous les revenus générés. Notons toutefois qu’une association « la démosophie » a été créée récemment, et qu’elle doit au moins encaisser quelques chèques. Nous ne savons pas si derrière cette association se cache un montage pour récupérer l’argent qui lui est versé.

Nous allons voir que les sources de revenus de la démosophie sont assez diversifiées, c’est le moins que l’on puisse dire, et que cela s’appuie en partie sur les sites internet et blogs du mouvement.

Fonctionnement sur internet : une méthode éprouvée

La démosophie a bien évidemment son propre site internet, disponible en quatre langues : français, anglais, espagnol et italien. Cependant, un nombre assez important de blogs spécialisés sont liés au mouvement. Ce fonctionnement n’est pas sans rappeler celui de la conspirationniste antisémite eva r-sistons aka Chantal Dupille qui est à la tête d’une flotte impressionnante de blogs à thème (recensés ici : Liste non exhaustive des sites conspirationnistes), ceci dans le but d’élargir son audience. Tous deux ayant noués des liens, Chantal Dupille a dû conseiller Eric Fiorile sur ce point, tant la similitude est frappante. Outre le site internet officiel, nous avons recensé six blogs dont nous sommes sûrs qu’ils sont directement gérés par la démosophie, sans compter les blogs tenus par des adeptes de leurs propres initiatives. Actualités, conférences ou livres en lien avec la démosophie ont par exemple leurs blogs dédiés. Que ce soit les livres d’Eric Fiorile ou les réservations pour les conférences de la démosophie, les activités de vente sont toujours liées à ces blogs, d’une manière plus ou moins directe, et plus ou moins dissimulée.

Un business adossé au site : de la vente pyramidale ?

Comme nous le disions, il nous apparaît assez clairement que la démosophie est avant tout une source de revenus pour Eric Fiorile. Si la plupart des sites de la complosphère font appel aux dons directement sur leurs pages d’accueil via une icône paypal, celui de la démosophie procède autrement et privilégie la vente de trois différents produits principaux (sans compter les conférences) déclinés sous plusieurs formes et offres. Sur le site internet de la démosophie (ainsi que sur les nombreux blogs liés), les liens commerciaux se mêlent à d’autres liens vers des vidéos ou des textes, sans que la partie vente ne soit clairement identifiable. Il s’agit là d’une stratégie classique un peu grossière, mais qui peut tromper les plus naïfs.

Comme dans beaucoup de mouvements sectaires, la question de l’argent est omniprésente, voire centrale. Eric Fiorile a diversifié les types de ventes pour élargir sa base de revenus.

Cela commence par le livre « la démosophie ». Il est donc vendu directement sur le site internet via un service paypal au tarif de 30 €, auxquels il convient de rajouter des frais de port assez élevés (appelés « frais d’envoi et de traitement ») de 11,50 €. La qualité de cette reliure étant assez médiocre, Fiorile propose également une édition « deluxe » numérotée, vendue 80 €, auxquels se rajoutent des frais de port encore plus élevés, tarifés 14,50 €.

Les panacées vendues sur le site de la démosophie : des remèdes pour lutter contre les effets des chemtrails

Les panacées vendues sur le site de la démosophie : des remèdes pour lutter contre les effets des chemtrails

Plus surprenant, dans la boutique du site internet la démosophie, on trouve également des produits « santé ». Ces « panacées synergétiques » à base de zéolite sont censées lutter contre les effets des chemtrails (théorie du complot à la mode). Zéolite pure ou associée à de la vitamine C, ces petits pots sont vendus au prix de 45 € l’unité, auxquels il faut bien sûr rajouter des frais de port, facturés 14,50 € ici. Notons qu’au delà d’un certain nombre de pots commandés, les frais de port sont grâcieusement offerts.

Enfin, l’espèce de manifeste « Rendez-vous – Appel à tous les français » (une ressucée du livre « la démosophie » donc) est également proposé à la vente sur la boutique du site de la démosophie. D’ailleurs, ce produit proposé nous a particulièrement interpellés. Nous avions entendu des anciens adeptes de la démosophie parler d’un système de vente pyramidale mis en place par Eric Fiorile. La manière dont est proposé ce manifeste tendrait à le confirmer. En effet, si ce livre est vendu au prix de 10 € l’unité (avec des sempiternels frais de port : ici 3,30 €), il est également proposé par lots (!!!). Si l’acheteur se procure un lot de 12 + 4 gratuits, il devra s’acquitter de la somme de 120 € (+ 11 € de frais de port). Le lot de 18 + 7 gratuits est quant à lui cédé au prix de 180 € (+ 11 € de frais de port). On se demandera donc quel peut être l’intérêt d’acheter 25 fois le même ouvrage. On imagine que les adeptes doivent être incités à prendre des lots pour les revendre à leurs entourages, tout en tentant de recruter de nouveaux membres qui reproduiront le même cycle. Ces démarches de vente doivent être également l’occasion de faire de la publicité pour les réunions publiques organisées par la démosophie.

Les conférences de la démosophie : une participation facturée 50 €

Les conférences de la démosophie : une participation facturée 50 €

Ces conférences sont également une source de revenus, et non la moindre, étant donné qu’il s’en tient une pratiquement chaque semaine. Toutes construites sur le même schéma, elles s’articulent autour de trois modules principaux : deux ateliers axés politiques, et un atelier santé. Officiellement, seul l’atelier santé est payant. Dans la pratique, c’est l’ensemble de la conférence qui nécessite une participation de 50 €. Notons qu’il arrive que ces conférences se tiennent dans des salles municipales, voire des maisons de syndicats comme à Nantes (via confusionnisme.info). 50 €, cela fait cher la réunion publique. Ces conférences ont leur blog dédié, régulièrement mis à jour, qui annonce leurs tenues et propose les réservations (via paypal). Il n’est pas à exclure que la vente des réservations pour ces conférences se fasse sur un modèle pyramidal. En réalité, il se peut que tout ce que propose la démosophie soit adossé à un tel système de vente pyramidale.

Enfin, quelle que soit la version du site, dans chaque langue il dispose d’une boutique de vente des livres. Selon la langue et donc le pays visé, le tarif de vente varie sensiblement. On notera que c’est la version française du livre « la démosophie » la plus chère. Sur les versions multilingues, le livre « Le manifeste des indignés » (espagnols) est également proposé au prix de 50 €. Eric Fiorile et sa démosophie ne laissent rien au hasard, et ne passent pas à côté de la moindre petite source de revenus.

Le mouvement du 14 juillet 2015, une révolution ?

Eric Fiorile présente ce mouvement ainsi :

« Un groupe de citoyens chaque jour plus grand a décidé de ne plus se soumettre aux diktats des politiciens, et pour cela a lancé un mouvement d’information des citoyens, et un appel à se lever le 14 Juillet 2015 pour prendre le pouvoir pacifiquement, sans le chaos qui accompagne souvent les vrais changements.« 

Nous avons aussi relevé ceci dans un de ses multiples appels lancés sur vidéo :

« ils ont réussi avec la législation du travail à faire que les patrons détestent les employés, les employés détestent les patrons, que tout le monde s’accuse de tout […] Mais faut arrêter tout ça, faut arrêter toutes les divisions, faut qu’on s’unisse tous ensemble […] pour affronter le véritable ennemi : l’ennemi ce sont nos dirigeants qui sont en train de démanteler notre pays afin de le mettre entre les mains des américains […] Ils l’ont fait avec l’OTAN en mettant notre armée française entre les mains des américains. Ça c’est Sarkozy. Maintenant Hollande est en train de mettre notre pays aux mains des américains à travers l’économie par le Traité Transatlantique. Le vrai problème, c’est de leur côté, pas du notre : que l’on soit juif, musulman, chrétien, que l’on soit riche, que l’on soit pauvre, on est français, on a nos valeurs et notre pays on peut le défendre, retrouver notre souveraineté, notre indépendance et être tous unis à condition que l’on ait nos vrais ennemis en face de nous. Or nos vrais ennemis ce sont ceux qui détruisent notre vie : ceux qui ont créé une fausse dette, ceux qui mentent en permanence par les médias, ceux qui essaient de nous diviser, nous monter les uns contre les autres. Soyons plus forts que ça et réunissons-nous un beau jour pour leur dire stop ! Dégagez d’ici maintenant ! Nous on est chez nous, ça c’est la France et la France on la veut pas comme vous êtes en train de la faire, on la veut comme nous on veut la faire. Voilà, j’ai lancé cet appel pour le 14 juillet 2015 et j’espère qu’on y sera tous. Tous : les jeunes, les vieux, les musulmans, les chrétiens, les riches, les pauvres. Tous pour défendre les mêmes valeurs.« 

Selon ses propres dires, Eric Fiorile semble satisfait de voir sensibilisées à sa cause des « CSP+« , les classes moyennes supérieures (forcément, ces CSP+ sont plus disposées à s’acquitter de 50 € pour ses réunions publiques que les membres des classes populaires). Autrement dit, ses adeptes et les personnes touchées par son discours bancal sont principalement issus d’une frange de la petite bourgeoisie. Ces gens sont inquiets « que l’on aille à la catastrophe » [sic], et veulent donc l’éviter pour sauver l’ordre bourgeois et leurs positions au sein de cet ordre. Il appelle à l’alliance des riches et des pauvres, de tous les Français par delà les classes sociales. Les prolétaires devraient donc se ranger sagement derrière la bourgeoisie. Fort logiquement, Eric Fiorile n’aborde jamais les questions du contrôle de l’appareil de production, de la fin de l’exploitation et de l’abolition du salariat. En somme, ce mouvement du 14 juillet 2015 a tout de la contre-révolution. A bien des égards, il fait penser à « jour de colère », manifestation qui a drainé l’extrême droite la plus dure, ainsi que les cercles du conspirationnisme antisémite le plus débridé. Nul doute que nous retrouverons le même public le 14 juillet si jamais l’évènement a bien lieu. Soulignons qu’Eric Fiorile s’approprie le champ révolutionnaire, stratégie confusionniste classique de l’extrême droite populiste.

Enfin, même s’il se veut insurrectionnel, le mouvement du 14 juillet 2015 n’a absolument rien de spontané : l’appel a été lancé le 12 mars 2014, soit près d’un an et demi à l’avance. Pour le soulèvement spontané des masses, on repassera. Relevons aussi un point important : le rendez-vous de ce mouvement est donné à 10H du matin, le 14 juillet 2015 donc, place de la Concorde ! En plein défilé militaire, avec un quartier bouclé, nous sommes sceptiques sur les capacités de succès de cette opération. Nous nous demandons si ce n’est pas volontaire de la part d’Eric Fiorile qui pourra plus facilement justifier l’échec de son mouvement du 14 juillet 2015, et ainsi poursuivre son petit business tranquillement.

Qui relaie la démosophie ?

La démosophie a fait sa petite place au sein de la complosphère francophone, et fait désormais partie intégrante de la « dissidence ». Comme souvent, nombre de sites conspirationnistes se relaient les uns les autres pour amplifier leurs audiences respectives. C’est une loi tacite de ce milieu, et la démosophie en profite donc. Ainsi, Eric Fiorile et son mouvement sont repris par nombre de sites plus ou moins conspirationnistes, nationalistes et/ou antisémites. Parmi les principaux, on retrouve : le Cercle des volontaires, quenel+, stop mensonges, meta tv, les moutons enragés, ou encore poil à gratter (tous sont recensés ici : Liste non exhaustive des sites conspirationnistes).

Il semblerait également que les « gentils virus » d’Etienne Chouard se mettent à relayer avec enthousiasme la démosophie. Les gourous Chouard et Fiorile ont dû trouver un terrain d’entente et enterrer la hache de guerre pour se valoriser l’un l’autre et augmenter leurs propres parts de marché. Ce serait une sorte de mariage de raison, phénomène fréquent dans l’extrême droite conspirationniste.

Confusionnisme et entrisme : les méthodes éprouvées des cercles conspirationnistes d’extrême droite

Pour faire parler de la démosophie et du mouvement du 14 juillet 2015, les adeptes ne reculent devant rien, et usent de méthodes déjà bien éprouvées par l’extrême droite conspirationniste. Nous avons par exemple relevé une vidéo dont se sert la démosophie pour faire connaître le mouvement du 14 juillet. Usurpant jusqu’à leur nom, cette vidéo reprend les codes habituels d’Anonymous, à commencer par son titre : « Anonymous #OP 14 juillet 2015 France ». Nous sommes bien là en plein dans la tradition confusionniste des groupuscules de l’extrême droite conspirationniste.

En outre, là encore méthodes classiques de l’extrême droite conspirationniste, les adeptes usent de tentatives d’entrisme en prenant la parole lors de réunions militantes. A Nantes, ils ont multiplié leurs actions récemment, jusqu’à se faire virer d’un débat, comme l’a rapporté Indymédia-Nantes dans un article intitulé  » Démosophie : vla les conspis « .

Pour conclure, nous dirons simplement que nous sommes impatients de mesurer l’ampleur qu’aura ce mouvement du 14 juillet 2015. Nous sommes surtout curieux de voir comment Eric Fiorile rebondira ensuite pour pérenniser son business.

Retour en début d’article